Sylvaine Bertrand – Shiatsu – Courbevoie 92

SHIATSU : Du bien-être à l’accompagnement thérapeutique

Une pratique reconnue

Comme thérapie officielle au Japon
SHIATSU signifie littéralement « pression (atsu) avec les doigts (shi) ».

Thérapie manuelle originaire du Japon, élaborée par Maître Tokujiro Namikoshi,

dont la méthode d’enseignement au Japan Shiatsu College de Tokyo – première école du Japon préparant des spécialistes dans ce domaine et délivrant des diplômes d’Etat-, a été reconnue en 1957 par le Ministère de la Santé.

Le Ministère de la Santé du Japon définit le Shiatsu comme :

« Traitement qui, appliquant des pressions avec les pouces et les paumes sur des points déterminés du corps, corrige des irrégularités, maintient et améliore la santé, contribue à soulager diverses maladies, et active la capacité d’auto-guérison de l’organisme. Il ne provoque pas d’effets secondaires »

Comme accompagnement thérapeutique en France

En France, la législation ne reconnaît pas aujourd’hui le Shiatsu comme une thérapie, terme réservé, comme ceux de diagnostic et traitement, au corps médical.
(Le terme de « massage » a été, pendant des années, réservé exclusivement aux kinésithérapeutes, avant de tomber dans le domaine public il y a quelques années.)

Néanmoins, si les praticiens Shiatsu ne peuvent parler de « diagnostic, traitement… », ils sont autorisés à parler de « bilan ou rééquilibrage énergétique » pour cette discipline, reconnue comme « accompagnement thérapeutique ».

En France, le Shiatsu ne peut en aucun cas remplacer une thérapie allopathique.
Et un praticien de Shiatsu ne demande jamais l’arrêt d’un traitement prescrit par un médecin.